Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Opérateur ferroviaire de proximité : des transporteurs prêts à investir

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Opérateur ferroviaire de proximité : des transporteurs prêts à investir

    Bonsoir !

    Dans ce sujet on parle on parle du fret de proximité :

    http://www.trains-en-voyage.com/foru...oximite-2.html


    Cette article parle d'une d'association (Association Auvergne Ferroviaire Developpement) crée par les transporteurs routiers et les logisticiens, et ils veulent passer de l'étude à la création et à l'exploitation d'un opérateur ferroviaire de proximités d'ici un an
    Actualité Transport > Opérateur ferroviaire de proximité : des transporteurs prêts à investir

    Qu'en pensez vous de ce projet?

    Merci d'avance
    L'ALEMF recherche des membres sympathisants ou actifs pour aider à rénover sa ligne touristique ! www.alemftrain.fr





  • #2
    Salut,

    Le président de la chambre de commerce et d'industrie d'Auvergne était l'invité du 12/13 de France3 Auvergne ce jeudi. Il est à l'origine de la volonté de créer et développer cet EFP à la suite des nombreuses demandes d'industries qui ont été contraintes de passer au tout routier devant le refus de l'opérateur historique de continuer à traiter leurs faibles volumes ou alors à des tarifs exorbitants.

    L'entreprise est donc lancée et il reste à trouver un ou plusieurs opérateurs Fret (très certainement privés mais disposant de la licence ferroviaire) pour lancer les premiers trains de collecte et ensuite expédier vers les quatre destinations prêtes à accueillir les volumes projetés (le Havre, Paris, Lyon et Marseille) sans exclure de les remettre toutefois à Fret-SNCF ou VFLI. On devrait sans doute voir le premier train dès cette année.

    A+
    Nikon et rien d'autre !

    Commentaire


    • #3
      Salut,

      je dirais qu'avec 4% de part de marché pour le rail à l'heure actuelle, ça ne peut que réussir! Une demande latente bien réelle doit exister du côté des chargeurs, tout comme l'association le présume.

      Je ne comprends pas très bien les pensées derrière cette citation: "Avant de nous lancer dans de périlleuses prospectives, avec qui travailler et quels investissements engager pour la traction et la location de wagons par exemple". Qu'est-ce qui est périlleuse dans les prospectives? Pourquoi se tracasser avec des questions de location de wagons et l'acquisition de locomotives? L'essentiel c'est de mettre en oeuvre un concept de production économiquement viable et d'attirer par la suite l'attention des EF privées (si les différents clients avec leurs petits volumes respectifs demandaient des prix un par un, ça ne donnerait évidemment rien). A eux de s'occuper du reste. A moins que les membres de l'association souhaitent monter leur propre EF - pourquoi pas?

      Les investissements à réaliser porteront essentiellement sur l'infrastructure: création d'un mini-triage avec sélection des itinéraires depuis le poste de conduite, équipement pour test de freinage sans locomotive, station-service etc., dans le but de pouvoir travailler sans agents de maneouvre et sans avoir recours aux prestations de la SNCF. Autrement, impossible de monter quelque chose de rentable et finançable quant il s'agit de petits volumes dispersés. Je serais par ailleurs curieux d'apprendre de quelles gares ils parlent en lançant "Clermont Sud, Clermont Étoile et Clermont Nord"?

      Cordialement, Pierre

      Commentaire


      • #4
        Bonsoir,
        Message pour les vrais passionnés:
        ne discutez pas trop et INVESTISSEZ dans cette future exploitation si vous y croyez,
        sinon le reste n'est que parlotte et littérature !

        Salutations ferroviaires.

        Travapeur

        Commentaire


        • #5
          Re,

          Je ne comprends pas trop tes propos d'investissement travapeur.

          Vous pouvez voir l'interview ici : L'édition régionale d'Auvergne - France 3 (Edition du 10/12, présentation au début et interview à 15'40)

          A+
          Nikon et rien d'autre !

          Commentaire


          • #6
            Merci pour ces liens,

            Ah si seulement les marchandises pouvaient rebasculer
            de la route au fer ! , en particulier pour 2 usines auvergnates :

            - ROCKWOOL à St-Eloy-les-Mines

            - ACIERIES AUBERT & DUVAL aux Ancizes

            Commentaire


            • #7
              Salut,

              ce sont deux gares de la ligne Volvic - Lapeyrouse! J'avais pensé que la ligne restait ouverte de part et autre jusqu'à ces gares, est-ce la cas? Si oui, il serait effectivement logique de démarcher les deux entreprises citées. Alors si qn de la région connaît des gens qui y bossent, il serait possible d'identifier leurs responsables de logistique pour ensuite leur proposer de participer à l'OFP...

              Cordialement, Pierre

              Commentaire

              Chargement...
              X