Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Chat de Pierre Blayau

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Chat de Pierre Blayau

    "La SNCF doit se dégager du fret de proximité" - LeMonde.fr


    Un chat particulièrement intéressant malgré son titre « choc » peu pertinent. Les orientations stratégiques restent ambitieuses. Je crois que Pierre Blayau a la possibilité de réussir, même si la fenêtre de tir est étroite.
    L'éternelle tristesse du voyage en train, cette tristesse par cœur apprise, la ligne montante ou descendante des fils électriques ou du fossé, le surgissement subit à la fenêtre d'un arbre, d'un poteau télégraphique, d'une cabane, le glissement rapide du paysage en arrière, sa reculade incessante ... (Witold Gombrowicz)

  • #2
    Envoyé par Stanislas Voir le message
    "La SNCF doit se dégager du fret de proximité" - LeMonde.fr


    Un chat particulièrement intéressant malgré son titre « choc » peu pertinent. Les orientations stratégiques restent ambitieuses. Je crois que Pierre Blayau a la possibilité de réussir, même si la fenêtre de tir est étroite.

    salut

    Intéressant en effet, mais rien de nouveau sous le soleil....
    les réponses sont judicieusement formulées....c'est de la bonne com ne choquant ni les uns ni les autres et réaffirmant les choix et les options défendues dernièrement.

    J'aime beaucoup la façon de ménager les syndicats
    Faut dire que la moindre étincelle pourrait embraser les projets....

    Comme tu le dis la fenêtre de tir est vraiment très étroite, et reléve de l'exploit selon moi....mais bon soyons optimistes.

    Reste à attendre que tout en soit en place dans quelques mois (années?) pour juger sur pièce en espérant que le coche de la reprise ne soit pas loupé, lorsqu'il pointera son nez.
    Kenavo
    Jean-Marc à Brest .




    Commentaire


    • #3
      Envoyé par Stanislas Voir le message
      "La SNCF doit se dégager du fret de proximité" - LeMonde.fr


      Un chat particulièrement intéressant malgré son titre « choc » peu pertinent. Les orientations stratégiques restent ambitieuses. Je crois que Pierre Blayau a la possibilité de réussir, même si la fenêtre de tir est étroite.
      Bonjour,

      Pendant ce temps, M. Bussereau évoque ouvertement et en public "les insuffisances de la SNCF dans le wagon isolé"....insuffisances qu'il approuve évidemment en tant qu'actionnaire...

      A+

      Commentaire


      • #4
        bonjour à tous
        il y a un excellent article sur blayau dans le dernier sine hebdo; je ne savais pas entre autre que blayau avait été le pdg de moulinex, dont on connait la déconfiture et tout son cortege de licenciements

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par l'aunis Voir le message
          bonjour à tous
          il y a un excellent article sur blayau dans le dernier sine hebdo; je ne savais pas entre autre que blayau avait été le pdg de moulinex, dont on connait la déconfiture et tout son cortege de licenciements
          Il n'a pas non plus brillé lors de son passage à la tête du PSG (il était le dernier patron du PSG de l'ère Canal +) ...

          Pierre Blayau - Wikipédia

          Commentaire


          • #6
            Oui, mais il s'en est plutôt bien sorti à la tête de Géodis... Pour ma part, je trouve ses idées intéressantes et son point de vue sur la SNCF et ses problèmes très réaliste.
            Vive le thermique...et les 6500!

            Commentaire


            • #7
              bonjour à tous
              pour moi, blayau, c'est la meme engeance que verron, ils ont surement de bonnes idées, mais en gros c'est je casse tout et je supprime "courageusement" ce qui a été construit (c'est ce qui avait été dit de verron lors de sa fameuse reforme dans le nouvel obs, notamment à propos des "gares bois")

              Commentaire


              • #8
                Salut,

                , ils ont surement de bonnes idées, mais en gros c'est je casse tout et je supprime "courageusement" ce qui a été construit
                Ce n'est quand même pas ça que tu appelles de bonnes idées j'espère ...

                Blayau ... j'allais en parler justement à propos de l'article de Siné Hebdo, mais cela a déjà été fait. De toute façon pour ceux qui croient en lui, c'est un acteur de plus dans ce système ... ça ne va pas changer grand chose.

                Christophe

                Commentaire


                • #9
                  Salut,

                  il faudra qu'il concrétise ses projets par des actes mais je pense que contrairement à ses prédécesseurs, il a une réelle volonté de faire (même si ce n'est pas forcément dans le sens voulu par les cheminots et/ou les ferroviphiles). C'est par exemple le premier dirigeant depuis la création de VFLI (avec les succès que l'on sait) a s'être vraiment sérieusement penché sur le problème des OFP et à faciliter leur développement.
                  Vive le thermique...et les 6500!

                  Commentaire


                  • #10
                    bonjour à tous
                    je ne sais pas si c'est la bonne rubrique, mais je joins l'amorce d'un article de politis qui evoque le transport fret ferroviaire
                    Quand le transport déraille - Politis

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par Alexis Voir le message
                      Salut,

                      il faudra qu'il concrétise ses projets par des actes mais je pense que contrairement à ses prédécesseurs, il a une réelle volonté de faire (même si ce n'est pas forcément dans le sens voulu par les cheminots et/ou les ferroviphiles). C'est par exemple le premier dirigeant depuis la création de VFLI (avec les succès que l'on sait) a s'être vraiment sérieusement penché sur le problème des OFP et à faciliter leur développement.
                      Salut,

                      lorsqu'il parle de l'OFP dans le Morvan (voir Ville Rail & Transports du 7/10/2009) "...elle ne démarre pas, faute d'assistance technique de la SNCF et faute de financement. L'apparition d'entreprises locales de fret passe par des soutiens techniques. La SNCF est prête à mettre à disposition des cadres volontaires pour porter la réalisation de ces projets".

                      ça appelle quelques commentaires :
                      1. M. Blayau a l'air d'estimer que "hors de la SNCF, point de salut !"
                      2. sur quelles informations il se base pour affirmer que cet OFP ne démarre pas "faute de moyens techniques et financiers" ?
                      3. on sent une volonté sous-jacente de "caser" des cadres SNCF, histoire de mieux noyauter ces OFP ; ou bien serait-ce un moyen de recaser ses cadres GBE* en surnombre ?

                      par le passé, la SNCF n'a jamais cessé d'imposer des tracasseries diverses et variées à tout ce qui n'est pas estampillé "SNCF". le CF de l'Est de Lyon, et tant d'autres petites compagnies ou régies locales, en savent quelque chose... du moins ceux qui s'en rappellent, car elles ont disparues.

                      je me demande si, à contrario, cet OFP ne va pas réussir à tourner efficacement, justement parce qu'il s'éloigne de la SNCF et de certains de ses dogmes techniques figés...

                      * : GBE : Garé Bon Etat = statut d'une loco sans emploi, garée en attente d'une reprise du trafic, cas de nombreuses 7200 / 22200 / 27000 / etc.
                      SNCF = TITANIC !

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par TRAM21 Voir le message
                        3. on sent une volonté sous-jacente de "caser" des cadres SNCF, histoire de mieux noyauter ces OFP ; ou bien serait-ce un moyen de recaser ses cadres GBE* en surnombre ?
                        Le cas de cadres SNCF en filiale n'est pas rare (toutes fonctions). Peut-étre pour cette raison que certains d'entre-eux ne sont sont pas contre cette filialisation.

                        Commentaire


                        • #13
                          Salut,

                          je me demande si, à contrario, cet OFP ne va pas réussir à tourner efficacement, justement parce qu'il s'éloigne de la SNCF et de certains de ses dogmes techniques figés...
                          Le problème, c'est que dès qu'on s'en éloigne, les OS sautent sur l'occasion pour casser du privé (ou assimilé dans le cas des filiales) en jouant la fibre sécuritaire, très sensible chez les politiques et l'opinion publique... Donc la partie est très délicate à jouer!
                          Vive le thermique...et les 6500!

                          Commentaire


                          • #14
                            Privé et sécurité ?

                            Je ne vois pas en quoi la sécurité serait pire dans le privé
                            par rapport a l'EPIC SNCF .

                            Cela sous entendrait que les autorité de tutelle EPSF, Ministere des transports et RFF signeraient des cheques en blanc a ces EF issues
                            du privé .

                            Après , la methode Francaise ne me semble pas forcément la meilleure ,
                            une structure de l'ordre de celle de l'office federal des transports suisses, et des centres de formation uniques multicompagnie Suisse me semblerait plus sécuritaire qu'une multitude de centre de formations .
                            Decouvrez l'association CFVA , pour la re-ouverture en CF touristique de la ligne Jules Grevy de Dole à Mont sous Vaudrey ( 39 ) http://www.cfva.net

                            Commentaire


                            • #15
                              Pour avoir fait des pilotages pour des entreprises privées, je peux te donner au moins un élément qui fait que la sécurité est moindre dans le privé :

                              L'expérience la plus laborieuse : avec une fin de service à deux heures du matin la veille (à Achères) le conducteur que j'accompagnais repartait à 10:15 (départ du train, pas prise de service, hein) à Nantes, d'une traite (avec un arrêt au Mans pour relève de ... pilote), arrivée au Mans vers 15:00, arrivée à Nantes prévue vers 18:30. Le gars il ne se plaignait pas, il me disait que c'est habituel ... mais il somnolait plus que de raison.

                              Christophe

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X