Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Fret SNCF : la CGT-cheminots menace d'une "riposte de très haut niveau"

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Fret SNCF : la CGT-cheminots menace d'une "riposte de très haut niveau"

    28/08/2009

    Fret SNCF : la CGT-cheminots menace d'une "riposte de très haut niveau"

    Didier Le Reste (secrétaire général CGT-Cheminots) a menacé hier d'une « riposte de très haut niveau » si la direction de la SNCF ne répondait pas aux attentes des syndicats. Ces derniers vont se réunir mercredi à Paris « pour faire le point » et tenter de s'opposer au projet de Fret SNCF de réduire de 60% le wagon isolé, selon Didier Le Reste. Celui-ci propose de « développer la polyvalence du fret », c'est-à-dire « la mixité de trains fret et voyageurs ». Pierre Blayau a fait part de « sa très grande surprise » face à de telles attaques : « On ne souhaite pas rouvrir la discussion sur une partie du wagon isolé, c'est une position sur laquelle nous sommes fermes car nous avons déjà procédé à la confrontation de nos points de vue au sein de la commission économique du comité central d'entreprise ». « Sur toute une série d'autres sujets, comme la préservation de l'outil industriel par exemple, la SNCF est dans une position d'ouverture et de discussion. »

    ---

    [MétroPole] Bus, métro, RER, tram - Paris & Île-de-France

  • #2
    Bonjour,

    C'est moi qui ai mal compris ou bien la CGT milite pour le retour des MV ?

    Commentaire


    • #3
      REVOLUTION, REVOLUTION et REVOLUTION !!!!!!!
      Florian, conducteur SNCF (à Paris Nord), fan des TGV et des BB 67300 / 67400

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par BB4036 Voir le message
        Bonjour,

        C'est moi qui ai mal compris ou bien la CGT milite pour le retour des MV ?
        J'avais moi aussi compris la même chose.
        @+
        Nicolas

        Commentaire


        • #5
          Bonjour,

          Elle a du lire mon commentaire ici

          A+lbert
          Le top, c'est de stopper au poste pour spotter...
          http://vuesdetrains.canalblog.com/

          http://apnendelire.eklablog.com/ Mon blog photo de tout...

          Commentaire


          • #6
            Celui-ci propose de « développer la polyvalence du fret », c'est-à-dire « la mixité de trains fret et voyageurs ».
            vu la politique d'achat actuelle en ce qui concerne le matériel roulant, j'ai de gros doutes sur la faisabilité de ce genre de plans...
            Les nouvelles automotrices ne sont pas vraiment conçues pour tracter d'autres rames... et les rames tractées deviennent de plus en plus rares, surtout sur les lignes les moins fréquentées (où ce genre de mesures pourraient avoir un sens).

            Commentaire


            • #7
              Bonsoir,
              A plus d' UN MILLION d' euros de déficit par jour pour la branche fret
              les syndicats feraient mieux d'essayer de trouver une solution valable alors qu'une grève ne pourrait que servir les routiers qui sont actuellement en position difficile.
              Salutations ferroviaires.
              Travapeur

              Commentaire


              • #8
                Salut ! Voilà plusieurs années que le Fret se casse la gueule et c'est maintenant, alors que les chiffres sont vraiment catastrophiques que les syndicats se disent "et si on faisait quelque chose !!"
                Fallait peut être se réveiller avant non...il est peut être temps de se sortir les doigts du Q avec toutes les suppressions que les divers plans donné.
                Moi ça me dégoute.....
                Fabien

                Commentaire


                • #9
                  La solution valable semble être la mise en place de trains MV.
                  @+
                  Nicolas

                  Commentaire


                  • #10
                    Bonjour,

                    Regardez un indicateur Chaix des années 50 et vous comprendrez pourquoi on a supprimé les MV.
                    Ce serait une aberration à l'heure du cadencement de faire circuler de tels trains ! Les temps de parcours seraient tellement élevés que personne ne les prendrait ! Aimeriez-vous être dans un train qui met 2 à 3 heures pour parcourir moins de 50 km car il faut à chaque gare déposer ou accrocher un wagon ? À l'heure de l'AGC (), il faut faire des arrêts courts et aller vite entre les gares pour parcourir la ligne en un temps qui concurrencerait vraiment le transport routier ! Mettre les TER en MV, ce serait tuer les petites lignes.

                    Une solution (tordue) pour sauver le fret de proximité serait de mettre en place des wagons automoteurs, capable de tirer des wagons classique en renfort, et qu'on puisse insérer dans un train pour les longues distances.
                    Je donne un exemple. Une usine de voitures située en région parisienne envoie les chutes de métal à plusieurs fonderies, dont une en Haute-Marne (Brousseval). Nous avons un train complet qui part de l'usine direction Villeneuve pour être trié, puis la partie qui nous intéresse (10 wagons pour l'exemple) est incorporée dans une rame pour Châlons, puis dans une rame pour St-Dizier, et enfin elle est prise en charge par le 63000 du CFBD qui l'emmène à Wassy puis qui doit refouler vers Brousseval (3 km) pour décharge. Enfin, elle sera renvoyée à St-Dizier d'où les wagons repartiront vers Châlons et de là à nouveau vers Villeneuve.
                    On a là perdu beaucoup de temps (et donc d'argent). Si nos 10 wagons sont séparés dès le début en deux automoteurs de 5 caisses, réversibles, on a alors le même cheminement jusqu'au triage de Villeneuve. Mais là les wagons peuvent manœuvrer seuls et donc on pourrait former le train pour Châlons sans avoir à utiliser de locotracteur, donc beaucoup d'opérations d'attelage/dételage gagnées !
                    À Châlons, même principe ; on sépare la rame pour St-Dizier du reste du train et elle va seule s'atteler sur une voie voisine à sa (ses) locomotive. À St-Dizier, chaque partie du train pourra alors desservir l'EP concerné. Pour la VUTR de Brousseval, il faut voir si la réserve de carburant permet de façon réaliste de se passer de locomotive sur 20 km (il faut quand même laisser de la place pour le fret !).
                    On pourra même imaginer en cas de problème de déchargement d'une partie libérer l'autre afin de limiter les pénalités pour le client.


                    Ces automoteurs de fret pourraient être déclinés en version de 2 à 5 caisses, interchangeables comme des remorques de camion.
                    Le seul inconvénient d'un tel matériel est qu'il n'existe pas ; or ce qui n'existe pas il faut le fabriquer et ça coûte cher ! Second problème : les wagons sont amenés à franchir les frontières, à aller s'éparpiller un peu partout ; on aurait toujours des wagons classique à trier, de façon classique donc. Troisième problème : l'environnement. Ces automoteurs doivent idéalement être bimode électrique/hydrogène (d'ici là on saura faire des piles à hydrogène qui marchent).

                    Commentaire


                    • #11
                      si ça existe, mais ça n'a jamais vraiment décollé.

                      ça s'appelle les "CargoSprinter" et c'était en circulation en allemagne. ça transportait des containers et c'était composé de 2 éléments automoteurs (avec cabine de conduite) et de 2 wagons "normaux" (non motorisés), pour une vitesse maximale de 120 km/h. Ils étaient de plus couplable en UM, je crois.

                      actuellement, 2 wagons automoteurs (avec cabine donc) ont une seconde vie en suisse, sous une forme un peu différente. Chaque élément est accouplé à 6 ou 7 wagons porte-containers "normaux" (non motorisés, mais très probablement modifiés pour laisser passer la commande de réversibilité*...) et une Re 4/4 II. En circulation normale, ils servent de wagons pilotes (rame réversible, c'est la locomotive qui pousse/tire). Dès qu'ils arrivent sur l'EP en question, ils passent en mode automoteur, mais les performances doivent être très limitées (assez pour des manoeuvres mais pas plus), vu la longueur supérieure et la demi-motorisation par rapport aux rames originales.
                      Un sert la poste suisse (via l'entreprise RTS) et l'autre l'entreprise de construction Marti.

                      PS: mais dans les 2 cas, on parle de rames blocs qui ne sont pas modifiées en temps normal.

                      *qui n'est plus la même, je crois, à fin de permettre l'utilisation de Re 4/4 II standards.

                      Commentaire


                      • #12
                        Bonjour,

                        Pour les cargo sprinter, voir :
                        http://www.trains-en-voyage.com/foru...artie-1-a.html

                        http://www.trains-en-voyage.com/foru...surprises.html

                        Patrick

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par Fab Voir le message
                          Salut ! Voilà plusieurs années que le Fret se casse la gueule et c'est maintenant, alors que les chiffres sont vraiment catastrophiques que les syndicats se disent "et si on faisait quelque chose !!"
                          Fallait peut être se réveiller avant non...il est peut être temps de se sortir les doigts du Q avec toutes les suppressions que les divers plans donné.
                          Moi ça me dégoute.....
                          Fabien
                          Bonsoir
                          Très juste, mais pourquoi employer de telles expressions ?
                          Salutations ferroviaires
                          Travapeur.

                          Commentaire


                          • #14
                            Assez de bla bla............bla bla........

                            Faisons la REVOLUTION !!!!
                            Que ceux qui veulent me suivent ! allé je vous attends et vite !
                            Montrons leur à quel point on se chauffe lol
                            Florian, conducteur SNCF (à Paris Nord), fan des TGV et des BB 67300 / 67400

                            Commentaire


                            • #15
                              Bonjour,

                              Envoyé par bflorianrail Voir le message
                              Assez de bla bla............bla bla........

                              Faisons la REVOLUTION !!!!
                              Que ceux qui veulent me suivent ! allé je vous attends et vite !
                              Montrons leur à quel point on se chauffe lol
                              Bien sûr.

                              Merci d'être constructif dans tes propos et solutions.

                              Concernant les propos de Didier Le Reste, je suppose qu'il milite pour le retour de roulements d'agents de conduite incluant des tournées Fret et voyageur.

                              Et pourtant, à lire les articles dans LVDR il y a 20 à 30 ans, on apprenait qu'il y a toujours eu des dépôts "grandes roues" ou spécialisés dans les marchandises. Quant aux établissements "mixtes", la hiérarchies des roulements faisait qu'au bout d'un certain temps, un mécano n'assurait que des "voraces", au besoin vers l'étranger, comme l'ex-roulement 100 de La Chapelle, axé CC 40100 vers Bruxelles et Liège. Et que dire de PSO, avec ses V 200 ?

                              A la fin des années 1990, le 120 du Charolais ne comportait qu'une seule tournée non TGV, le "Phocéen" de Paris à Lyon, afin de maintenir la connaissance de ligne classique.

                              Patrick

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X