Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Question sur certains trains régionaux espagnols

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Question sur certains trains régionaux espagnols

    Bonjour de l´Espagne,

    J´ai une question pour vous et j´aimerais d´en savoir vôtre opinion...
    Vous trouvez normal que dans de trains régionaux il puisse éxister la réservation de place?
    Vous croyez que cela peut nuire à la fréquentation de ces trains?
    Je parle de trains genre TER Paris-Chartres en heure de pointe, à trois ou six voitures, et à un taux de fréquentation pareil.

    Merci de vos réponses.

  • #2
    Salut,

    oui moi je pense bien que la réservation obligatoire nuit à la fréquentation des trains régionaux notamment sur des trajets rélativement courts, où l'on pourrait avoir spontanément avoir l'idée de prendre le train (p.ex. tu voulais prendre la voiture avec un copain qui finalement partira plus tôt, ou travaux sur une route et retard des cars interurbains). A la RENFE, seul les Cercanias et le "regionales" ordinaires sont sans réservation, n'est-ce pas? Les contraintes imposées aux voyageurs ne dérangent peut-être pas les personnes en ayant l'habitude, mais peuvent repousser ceux qui préfèrent la flexibilité.

    Ce régîme de réservation obligatoire est caractéristique d'économies de pénurie à l'instar des pays de l'ex-block de l'est les plus pauvres. En Roumanie également, pour ne prendre qu'un exemple, seul les trains omnibus sont sans réservation. La raison me semble être le nombre restreint de places à bord des trains par rapport à la demande et souvent le faible nombre de trains par jour. La RENFE a effectivement pris l'habitude de commander du matériel à faible capacité de places d'assises par rapport à l'importance des lignes desservies, avec exemple extrème les 594. Ils semblent vouloir s'assurer que toutes les places sont occupés à chaque circulation! Avec la réservation obligatoire, c'est possible, sinon, ça serait vite la pagaille des fois! Et cette ancienne habitude de ne proposer que des trains à réservation obligatoire (avec les exceptions citées) doit probablement être un héritage del francismo, qui était plus ou moins une économie de pénurie.

    Cordialement, Pierre

    Commentaire


    • #3
      Non, ce n'est pas normal, et c'est une mauvaise idée.

      Je n'aime pas du tout la réservation, sauf dans les nocturnes, et je l'ai déjà prouvé sur un Madrid-Valladolid en régional.

      Surtout vu que beaucoup de trains modernes ou renovées ont des places aveugles, et avoir une résérvation pour un de ceux-ci est extrêmement énervant.

      En plus, comme m'a rappélé le message de p.poschadel, cela rend le train de difficile accès. J'avais récémment acheté un billet ES Trenitalia, mais au derneir moment j'ai dur enoncer au voyage, et je n'ai pas pu demander le remboursement avant le depart du train: 12 € perdues...ce n'est pas une bonne pubblicité.
      Cisalpino? Non, merci.
      Beaucoup SBB, assez CFF, rien du tout FFS? C'est mon impression depuis le 14 décembre 2008...


      URL remplacés, explications automatiques pas demandées en passant sur les acronymes...je n'aime pas du tout ces automatismes!

      Commentaire


      • #4
        En Tunisie, on peut sans inquiétude réserver 15' avant le départ du train et le billet sera aussi valable sur un autre train si jamais on changeait de projet. Même pour un AR dans la journée, ils ne te mettent pas de réservation pour le train de retour, mais tu obtiens un bon pour une réservation gratuite depuis la gare de destination. Avant ton retour d'une grande ville, tu te présentes qq minutes avant le départ à un guichet spécifique "réservations départs imminents" où l'agent traite les demandes des clients en 20 secondes, et ça y est! Dans ces conditions, et seulement ces conditions, la réservation sur moyennes distances est acceptable!

        Commentaire


        • #5
          Et oui. Moyennes distances. Dans mon cas, c'était un voyage de seulement 70 km.
          Cisalpino? Non, merci.
          Beaucoup SBB, assez CFF, rien du tout FFS? C'est mon impression depuis le 14 décembre 2008...


          URL remplacés, explications automatiques pas demandées en passant sur les acronymes...je n'aime pas du tout ces automatismes!

          Commentaire


          • #6
            Merci de vos réponses.

            Il parait qu´avec la nouvelle série 499 de rames électriques destinées au service Media Distancia (ex-Regionales), on veut implanter la réservation sur certains trains régionaux qui ne l´avaient pas encore.

            Par contre ce que je ne sais pas trop est si cette réservation est obligatoire, c´est à dire, pas de billet pas de train, ce que je trouve plutôt absurde, ou si un billet pour ce train régional acheté au dernier moment donne tout a fait accès au train mais ne donne pas de droit de place assise.
            Et je ne sais pas non plus si cela est valable pour toutes les gares, car en montant dans certaines haltes qui n´ont pas de guichets, ou qui ont les guichets fermés à certaines heures...
            J´avais entendu dire que la Renfe faisait ça pour assurer de la place assise aux utilisateurs habituels, mais je crois que ce que la Renfe devrait faire est plutôt de mettre plus de voitures dans chaque train et de mettre plus de sillons...
            Car il y a des lignes régionales qui sont franchement infrautilisées, par exemple Valence-Alicante-Murcie, avec seulement deux A/R Régionaux par jour (et une troisième limitée à Valence-Alicante) pour une liaison desservant 4 communes -pas agglos, communes!- de plus de 200 000 habitants, et 4 autres de plus de 30 000...
            Par contre il y a plein d´Euromeds et Talgos bien plus chers mais qui ne desservent que les préfectures...

            Je n´ai pas testé ces trains 499 encore. Il parait qu´ils ont plus de capacité (en quelque sorte on pourrait les comparer aux ZGC), mais pourtant avec la possible implantation de la réservation, pour celui qui voyage au dernier moment sur un ligne régionale TRÈS chargée (Barcelone-Gérone-Cerbère), je croit aussi que cela peut être contraignant. Il faut dire aussi que sur cette relation il y a un AVE plutôt en travaux et la Renfe va TOUT faire pour que les gens le prennent. Cela si la Sncf via TGV Elipsos ne change pas la donne des tarifications, assez chères pour l´AVE.

            D´abord avec les 499 il y a déja eu une augmentation des prix (bizarrement seulement pour les trains assurés en ce type de matériel).

            D´ailleurs pour les spotteurs, ils doivent arriver déja tous les jours à Cerbère ou Figueras.

            À+

            Commentaire


            • #7
              Voilà: ce que je n'aime pas de l'Espagne, outre les places aveugles, c'est al tarificationet les noms absurdes des catégories des trains. Les trains sont des moyens de transport, pas des objets quelconques, et Alvia ne dit rien du service, tandis que Intercity, oui.
              Cisalpino? Non, merci.
              Beaucoup SBB, assez CFF, rien du tout FFS? C'est mon impression depuis le 14 décembre 2008...


              URL remplacés, explications automatiques pas demandées en passant sur les acronymes...je n'aime pas du tout ces automatismes!

              Commentaire


              • #8
                La strategie de com' de Renfe et simple, train neuf, nouvel "produit", nouvel nom. Quand les rames Talgo VII virent le jour, ils ont inventé Altaria, aprés avec l'arrivée des S120, dans un premier moment dites Alaris, est arrivée Alvia, même chemin qu'on suivi les rames Talgo VII aprés transformation en S130.

                Dans les trains régionals la même chose. Les automoteurs 594 sont appellés TRD, avec l'arrivée des 598, c'est arrivé le Nexios, rapidement substitué par R-598. Maintenant avec les 599 et 499 on arrive avec MD+ et MD. Les services TERGV ont commencé comme Lanzadera, puis Alta Velocidad, puis, Alta Velocidad Media Distancia, puis Avant, et maintenant certain d'eux son AVE Lanzadera.

                Pour resumer en ce moment restent come produits:
                • Cercanías: Cercanías et Civis.
                • Media Distancia: Regional, Regional Exprés, Regional Lince, TRD, Media Distancia, Media Distancia +, AVE Lanzadera, R-598, Avant.
                • Alta Velocidad - Larga Distancia: Ave, Alvia, Altaria, Alaris, Arco, Diurno, Estrella, Trenhotel.

                On peut voir qu'il y a bien de noms pour des services identiques, avec la seule strategie de disimuler une augmentation du prix. Mais comme dit le slogan de Renfe, "La flotte la plus moderne d'Europe en 2010".
                Sem futuro, o presente não serve para nada, é como se não existisse, Pode ser que a humanidade venha a conseguir viver sem olhos mas então deixará de ser humanidade.

                José de Sousa Saramago, Ensaio sobre a Cegueira (1995).

                Commentaire


                • #9
                  Pour en rajouter à la liste des catégories de trains actuelles de RENFE:

                  - media distancia: Catalunya Expres (des Regional Exprés au nom de la région)
                  - alta velocidad (bon, pas vraiment ) / grandes lineas: Euromed, Talgo (oui toujours mais devenu rare)

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par Rappel30 Voir le message
                    Pour resumer en ce moment restent come produits:
                    Je pense que quand un dirigeant parle de "clients" plutôt que de "passagers", et de "produit" plutôt que de "catégorie de train", et bien, il n'a rien compris du monde des chemins de fer.
                    Cisalpino? Non, merci.
                    Beaucoup SBB, assez CFF, rien du tout FFS? C'est mon impression depuis le 14 décembre 2008...


                    URL remplacés, explications automatiques pas demandées en passant sur les acronymes...je n'aime pas du tout ces automatismes!

                    Commentaire


                    • #11
                      Bonjour,
                      RENFE vient de mettre en service les rames S449 sur Barcelone Port-Bou depuis le 28 oct, pour le moment la réservation n'est pas obligatoire, mais j'ai cru comprendre qu'ils brûlent d'envie de l'imposer!! Ce serait dans ce cas une très très mauvaise idée, étant donné que cette ligne est empruntée par un grand nombre de voyageurs pendulaires qui ont besoin de simplicité et de flexibilité! Je crois que RENFE n'a jamais rien compris au trains régionaux; je vous laisse imaginer en France un prix différent en fonction que vous empruntiez une ZGC, un corail ,un X73500 ou autre!! pour finir je trouve le confort des derniers trains régionaux de RENFE (S 121/599/449) un peu durs...dommage!

                      A+

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par Coccodrillo Voir le message
                        Je pense que quand un dirigeant parle de "clients" plutôt que de "passagers", et de "produit" plutôt que de "catégorie de train", et bien, il n'a rien compris du monde des chemins de fer.

                        En ce moment les dirigeants de Renfe ont une filosofie du type: "Il y a plus de voyageurs, ce sont des clients que choisissent entre les differents produits qu'on y propose". Mais trés souvent ils oublient que dans certaines liaisons il n'y a qu'un "Produit". De fait dans les billets non Cercanías, au lieu de "Tipo de Tren" on trouve "Producto". Il faut pas oublier que pas mal de cadres de la Direction d'Alta Velocidad - Larga Distancia, provienent de Compagnies Aeriennes Low Cost, telles que Vueling, Clickair et EasyJet.

                        Concernant la ligne de Barna a Portbou. Je crois pas qu'ils osent mettre la Réservation Obligatoire. Les voyageurs de la ligne se sont trés bien organisées et une de leur reinvindication c'était celle la, eviter la resa obligatoire. C'est un colectif trés fort, et avec une capacité de mobilisation extraordinaire.

                        A mon avis les 449 ne sont le matos le plus convenable pour certaines lignes regionaux, ou j'aurais commandé des rames tractées reversibles 2N, plus utiles.
                        Sem futuro, o presente não serve para nada, é como se não existisse, Pode ser que a humanidade venha a conseguir viver sem olhos mas então deixará de ser humanidade.

                        José de Sousa Saramago, Ensaio sobre a Cegueira (1995).

                        Commentaire


                        • #13
                          Bonsoir,
                          Envoyé par Coccodrillo
                          Je pense que quand un dirigeant parle de "clients" plutôt que de "passagers", et de "produit" plutôt que de "catégorie de train", et bien, il n'a rien compris du monde des chemins de fer.
                          sur le premier point, voir dans chaque passager un client n'est pas en soi critiquable, on peut même penser que la satisfaction du client devrait être la priorité des entreprises (la réalité est souvent différente mais ce constat est valable pour l'ensemble du champ économique, dans un système de marché). Pour cette raison, je pense que l'opposition clients/usagers est un peu stérile... et préfère utiliser le terme de voyageurs (ou de chargeurs pour le fret).

                          Sur le second terme, le discours qu'on entend aujourd'hui (même aux CFF !) est plutôt révélateur de l'irruption du langage des affaires et de la pré-éminence des "commerçants" dans le domaine ferroviaire. Les vendeurs ont remplacé les guichetiers et la plupart des cadres commerciaux (et au-delà leurs homologues techniciens) des EFs ont adopté le discours dominant et globalisateur, qui veut que tout service ne soit ni plus ni plus moins qu'un "produit"... Un bon responsable commercial saura ainsi "vendre" du train comme il le ferait de yaourts ou d'automobiles (pour prendre deux exemples très différents). En France, l'ancien dirigeant de Grandes Lignes J-M Metzler, pourtant à la base ingénieur de grande valeur (il a dirigé l'ensemble des essais du TGV PSE), avait déjà tenu ce type de propos, au milieu des années 90. A la SNCF comme à la RENFE (la seconde semblant sur ce plan singer la première depuis pas mal d'années), ce type d'approche semble plus marqué que dans d'autres pays, mais cette évolution a concerné l'ensemble des EFs européennes, à des degrés divers.

                          D'une culture essentiellement technique, les chemins de fer sont passé à une approche plus commerciale (en soi une bonne chose), mais sans avoir (de mon point de vue) su, pour certaines EFs au moins, positionner le curseur au bon endroit. Le réveil risque d'être difficile, lorsque le savoir-faire technique (au sens large du terme) aura été perdu ou insuffisamment conservé. Il ne sert à rien d'avoir de bons vendeurs si le service est médiocre... Le client ne se laisse pas avoir deux fois de suite. Il passe à la concurrence (ce peut être un autre mode), quand elle existe.

                          Christian

                          Commentaire


                          • #14
                            Salut,

                            il me semble aussi que la RENFE n'a pas une trop bonne main pour la gestion des trains régionaux. D'autre part, elle est exemplaire sur le plan des Cercanias, dont les réseaux furent développés très activement dès les années 90, même dans des agglomérations moyennes. Nombre de pays pouraient y trouver inspiration, notamment la France, où la desserte de la banlieue de villes de premier ordre comme Lyon ou Marseille reste dérisoire malgré des lentes améliorations. Et les dessertes périrurbaines se développant ailleurs sont très loin d'égaler les Cercanias.

                            Sur un plan global, le dynamisme des CF espagnols m'impressionne beaucoup et les progrès sur tous les plans depuis 20 ans ont été admirables, sans oublier que ça ira encore nettement plus loin! A souligner également, les soins apportés aux distances moyennes qui en France se développent tant bien que mal. La RENFE est une entreprise capable de se renouveller constamment, bien que certaines vieilles habitudes comme la réservation obligatoire quasi généralisé persistent. Mais l'image qu'elle donne aux clients est probablement très positif, surtout qu'un voyageur lambda ne se rend pas forcément compte de la multitude de catégories de trains...

                            Cordialement, Pierre

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X