Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La fin des BB8500 et BB9200 sur la ligne Paris-Chartres

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #61
    Bonjour,

    Envoyé par EUROMEDE Voir le message
    ...Quelqu'un a-t-il des précisions sur cet "incident"...? (type de rame, rame de secours,...) ??

    Quatre heures de retard pour un TER - Fil news - TF1 News
    Il s'agit apparemment du 16756 Le Mans 17h30 - Paris Montparnasse 19h34. Ce train est habituellement assuré en Z-26500 région Centre (TER 2N NG 4 caisses), ce qui correspond bien à la rame "relativement récente" décrite par l'article.

    Pas d'infos sur le secours ou la cause de la panne... Mais je serais aussi intéressé par les détails.

    A bientôt,
    Charles

    Commentaire


    • #62
      Bonsoir,

      Il s'agît surement de cette rame qui est garée au triage de Trappes......

      Romain

      Commentaire


      • #63
        Bonsoir,

        Envoyé par Cramos Voir le message
        "TER2NNG" en remplacement des Z5300 de réserve éventuelle. Tu n'as pas compris, mais ce n'est pas grave...
        Oui sauf qu'il faudrait peut-être une solution réaliste et envisageable qu'une idée impossible.....

        Les TER2N ne sont qu'au nombre de 12, et déjà tous employés......
        Les Z5300 elles servaient en réserve et aurait encore pût servir quelques temps, afin de soulager le parc.......et ça, ça aurait été possible!

        Quand à la suppression des Paris - Le Mans pour remplacer par des Paris - Chartres avec correspondance pour Le Mans, libre à vous d'annoncer ça aux clients.....car si il y a des loupés, ça n'a pas finit de hurler sur les toits......

        Romain

        Commentaire


        • #64
          Envoyé par Jouef90 Voir le message
          Oui sauf qu'il faudrait peut-être une solution réaliste et envisageable qu'une idée impossible.....
          Tout comme l'accouplement entre une Z5300 et une TER2NNG.

          ...4 heures, quand même...
          C'est une répétition de la gare de Lyon. On est en pleine zone urbaine, le dépôt de Trappes n'est pas loin, la gare de La Verrière non plus, mais non 4 heures.

          Commentaire


          • #65
            Bonsoir à tous,

            Il s'agit apparemment du 16756 Le Mans 17h30 - Paris Montparnasse 19h34. Ce train est habituellement assuré en Z-26500 région Centre (TER 2N NG 4 caisses), ce qui correspond bien à la rame "relativement récente" décrite par l'article.
            Oui, Oui, il s'agit bien d'un TER2N. Ce n'est pas un Corail en 9200, ni une VO en 8500 !! Comme quoi, il n'y a pas que le "vieux" matériel qui tombe en panne.

            Les roues plates dues aux enrayages/patinages c'est aussi pour tout le monde (TER2N, 8500, 9200).

            Concernant les BB 9200, attendons de voir avant de parler. Je trouve que certains ici parlent un peu trop vite... J'ai déjà entendu des mécanos dirent qu'elles "décollaient" mieux que les BB 7200.

            Ensuite, pour les BB 8500, c'est pareil, on verra bien. Une chose est sure, comme l'as dit Jouef90, il faudra au moins 11 machines (nombre de BB 8500 du dépôt de Montrouge, affectées au TER Centre).

            Enfin, concernant la rupture de charge entre Paris et Le Mans c'est tout simplement ridicule. Ne me dites pas qu'on est plus capable d'assurer des missions de 211 km.


            Dernière chose, certains parlent beaucoup trop vite (sans même connaître la ligne j'ai l'impression). Attendons de voir ce qui va réellement se passer, au lieu de balancer des rumeurs sur tout et n'importe quoi.

            Bonne soirée
            Aurélien

            Commentaire


            • #66
              Bonjour

              Perso, couper les liaisons Paris-Le Mans via Chartres en deux, avec point de correspondance à Chartres ne me paraît pas être une idée si saugrenue que cela. Il faudrait simplement déterminer, pour autant que cela soit possible, la structure des déplacements sur cette ligne et visualiser la part de trajets "passe-Chartres", autrement dit la proportion de voyageurs qui seraient effectivement concernés par la dite correspondance.

              Vu la structure de desserte (omnibus, globalement assez lents), je pense que la grande majorité des déplacements s'effectue de la section Chartres-Rambouillet vers Versailles et Paris d'un côté, de la section Le Mans-Chartres vers Chartres et Le Mans de l'autre : à part Paris, Versailles, Chartres et Le Mans, où sont les points d'attraction (càd les emplois) ?...

              Couper cette liaison en deux aurait, à mon sens, l'avantage de mieux pouvoir optimiser la rotation des matériels, tout en limitant les conséquences en chaîne d'un retard.

              Je ne dis pas que c'est forcément la solution, mais que cela mériterait d'être examiné... On aboutirait, toutes proportions gardées (bien que la distance ne soit pas fondamentalement différente) à une structure de desserte type Paris-Dijon. Quitte, comme sur celle-ci, à conserver quelques trains rapides avec très peu d'arrêts, effectuant la liaison de bout en bout.

              Pour ce qui est de l'incident de dimanche, heureusement que c'était en fin d'après-midi et hors semaine, car si la rame s'est plantée à l'entrée de La Verrière, cela signifie un blocage d'une des deux voies de la section justement en DV... Je n'ose imaginer les conséquences un jour de semaine... Ceci dit, j'ai du mal à comprendre les raisons de cette difficulté à atteler la rame à un autre matériel, fusse en véhicule non freiné, pour se traîner jusqu'au triage de Trappes, distant d'à peine 2 km... et qui regorge en permanence de matériel à dispo, surtout le dimanche.

              Salut !
              "Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"
              J.F. Kennedy

              Commentaire


              • #67
                Envoyé par Florent Voir le message
                je pense que la grande majorité des déplacements s'effectue de la section Chartres-Rambouillet vers Versailles et Paris d'un côté, de la section Le Mans-Chartres vers Chartres et Le Mans de l'autre : à part Paris, Versailles, Chartres et Le Mans, où sont les points d'attraction (càd les emplois) ?...
                L'attraction de Paris va au-delà de Chartres! tu penses que... Mais si c'était aussi simple. Les passe-Chartres concernent toutes les gares entre Nogent et Chartres. Les voyageurs de ces gares n'apprécieraient pas du tout ce genre de mesure. Mesure à laquelle je n'y vois pas d'avantage. A part réduire la productivité du CdF, avec risques de ruptures de correspondances...
                Envoyé par Florent
                Quitte, comme sur celle-ci, à conserver quelques trains rapides avec très peu d'arrêts, effectuant la liaison de bout en bout.
                C'est quand même un peu ce qui se passe actuellement. Tous les Paris - Le Mans ne sont pas omnibus.

                Commentaire


                • #68
                  Hier encore une superbe journée, avec d'ailleurs une BB8500 qui ne pouvait plus avancer tellement le train était chargé cumulé à la charge importante du train lié à la grève...
                  Plus d'infos : Paris-Chartres.fr: La chronologie du bordel de ce matin

                  Une photo de la BB8500 qui patine au départ de Maintenon, il est débile d'avoir laisser les gens monter dans le train, car la cote Epernon-Gazeran lui a été fatale, le train suivant à été obligé de le pousser :

                  Commentaire


                  • #69
                    Bonjour

                    Envoyé par Cramos Voir le message
                    L'attraction de Paris va au-delà de Chartres! tu penses que... Mais si c'était aussi simple. Les passe-Chartres concernent toutes les gares entre Nogent et Chartres. Les voyageurs de ces gares n'apprécieraient pas du tout ce genre de mesure. Mesure à laquelle je n'y vois pas d'avantage. A part réduire la productivité du CdF, avec risques de ruptures de correspondances...
                    Certes... Je n'ai pas dit le contraire... Je me pose simplement la question du pourcentage de voyageurs concernés. Si les "passe-Chartres" représentent 50% du total, il est idioit de leur imposer une rupture de charge. Si cela représnete moins de 10%, la question vaut d'être posée si cela peut, par une organisation différente de l'exploitation, améliorer le quotidien des autres 90% de voyageurs...


                    Envoyé par Cramos Voir le message
                    C'est quand même un peu ce qui se passe actuellement. Tous les Paris - Le Mans ne sont pas omnibus.
                    Oui... mais les directs actuels s'arrêtent encore trop souvent... Disons qu'en visant 3 à 5 arrêts maxi, ce serait à mon sens plus adéquat...

                    Mais encore une fois, cela mérite analyse, et je ne prétend pas détenir la vérité...

                    Salut !

                    P.S. L'ADC y est quand même allé un peu fort, mais voir un patinage de cette ampleur laisse quand même supposer un problème au niveau de l'engin de traction... Je doute quand même que la rampe en question ait été suffisante pour planter une rame VO2N, fusse-t-elle pleine à craquer, avec un type d'engin qui, dans un passé pas si lointain, remorquait des trains de fret autrement plus lourds...
                    "Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"
                    J.F. Kennedy

                    Commentaire


                    • #70
                      Bonjour,

                      Oui... mais les directs actuels s'arrêtent encore trop souvent... Disons qu'en visant 3 à 5 arrêts maxi, ce serait à mon sens plus adéquat...
                      Non, les gares desservies par les Express (16755, 16757 et 16759 le soir), sont des gares de moyennes importances, qui grâce à ces Express sont reliées à Paris assez rapidement (1h10 environ pour Courville, 1h20 pour La Loupe, 1h30 pour Nogent le Rotrou).

                      Supprimer les arrêts dans ces gares de moyennes importances, c'est supprimer la moitié des voyageurs de ces Express. Entre nous, les Express Paris - Le Mans ne sont pas vraiment fait pour faire Paris -> Le Mans (TGV oblige), mais plutôt pour relier de façon rapide, Paris aux gares situées entre Chartres et Le Mans.

                      Bonne fin de journée
                      Aurélien

                      Commentaire


                      • #71
                        En effet. "3 à 5 arrêts maxi", je n'ose imaginer les trains avec seulement 3 arrêts. Versailles, Chartres et Nogent-le-Rotrou??? Là, je n'ai pas besoin dee lancer uen étude pour dire que ce n'est pas une bonne idée. Les 10 arrêts intermédiaires (en comptant Versailles) me semblent pertinent.

                        En pointe, comme c'est le cas actuellement, on peut avoir un direct Paris - Chartres, mais c'est tout.
                        Envoyé par Florent
                        Si cela représnete moins de 10%, la question vaut d'être posée si cela peut, par une organisation différente de l'exploitation, améliorer le quotidien des autres 90% de voyageurs...
                        En plus, je ne pense pas que ce genre de solution améliorera le quotidient des 90% de voyageurs (s'ils sont 90%).

                        Commentaire


                        • #72
                          Bonjour

                          3 arrêts sur les 211 km seraient en effet un peu juste. Mais globalement, 5 arrêts ne seraient pas idiots sur 211 km... Sur Paris-Dijon (314 km), les missions de bout en bout offrent 8 arrêts intermédiaires seulement. Et Laroche-Migennes, située à peu près au milieu, fait office de correspondance pour les gares situées en aval vers Dijon, et non desservies par les missions de bout en bout (les Laroche-Dijon s'intercalant entre les Paris-Dijon.

                          Pourquoi pas une trame similaire sur Paris-Le Mans ?...

                          Salut !
                          "Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"
                          J.F. Kennedy

                          Commentaire


                          • #73
                            Bonjour,

                            ces réflexions sur la politique des arrêts de l'axe PM - Le Mans se justifient aussi par le besoin d'une systématisation des arrêts dans le cadre d'un horaire cadencé digne de ce nom. Si l'on veut proposer une desserte efficace et logique, on ne peut souvent pas éviter de remettre en question des vieilles habitudes.

                            Je voudrais rappeler l'exemple de la desserte SNCB des principales lignes belges au départ de Bruxelles. Il s'agit en effet d'une desserte par zones, comme p.ex. sur certaines lignes Transilien, mais à grande échelle. Les trains effectuant des dessertes fines sur des secteurs très éloignés de Bruxelles où il n'y a pratiquement plus question de déplacements domicile-travail avec la capitale ne s'arrêtent donc que dans les terminus intermédiaires avant d'atteindre le secteur de desserte finale.

                            Concernant donc notre ligne PM - Le Mans, nous avons vu qu'une rupture de charge à Chartres pénaliserait un certain nombre de 'navetteurs'. Quant à une rupture de charge à Nogent-le-Rotrou, elle dissuaderait pas mal de voyageurs prenant le TER entre Chartres et Le Mans (ou respectivement entre des gares comprises sur cette section). Déjà ils ne sont pas nombreux car pour beaucoup, prendre le train n'a de l'intérêt que pour des déplacements vers une grande ville (éviter les bouchons et le problème de parking etc.).

                            Etant donné ces faits, il serait judicieux de proposer toujours des TER PM - Le Mans de bout à bout, mais pour que leur capacité ne soit pas trop surdimensionné sur la section Nogent le Rotrou - Le Mans, ces TER ne devraient assurer que des rares arrêts entre Paris et Chartres: je dirais Versailles et Rambouillet avec défense de desserte inter-IdF pendant les heures de pointe. Nous pourrrions arriver au système de desserte suivant:

                            1) PM - (Versailles - Rambouillet) - Chartres - semi-direct Nogent - omnibus Le Mans; toutes les 60' le matin et le soir et toutes les 120' le reste du temps
                            2) PM - Versailles - Rambouillet - Epernon - Maintenon - Chartres - omnibus Nogent; toutes les 60' le matin et le soir et toutes les 120' le reste du temps.
                            3) PM - Versailles - Rambouillet - omnibus Chartres; toutes les 30' pendant les heures de pointe et toutes les 60' le reste du temps

                            Donc contrairement à ce qui se passerait avec des missions express PM - Le Mans, on pourrait rejoindre Paris sans changement depuis l'ensemble des gares et les TGV ne seront pas concurrencés par le TER entre Le Mans et Paris. Concurrence qui coûterait chère à la région car elle devrait financer de la capacité de transport supplémentaire (au moins le matin et le soir quand ont lieu la plupart des voyages indépendamment des trajets domicile - travail, sachant que les pointes de trafic réduisent la rentabilité pour emploi globalement inefficace du matériel disponible).
                            La desserte de Rambouillet est important à mon avis car elle permet d'assurer la continuité entre le service Transilien et le service TER Centre.

                            Cordialement, Pierre

                            Commentaire


                            • #74
                              Bonjour

                              Au passage, vu l'importance du pôle d'emplois de St Quentin en Yvelines, j'ai du mal à comprendre que l'arrêt de Rambouillet ne soit pas remplacé par un arrêt à St Quentin en Yvelines (pour les navetteurs venant d'au-delà)... sauf à rappeler que le maire de Rambouillet est aussi le Président du Sénat !

                              St Quentin permet par ailleurs la correpsondance vers La ligne C, et vers La Défense : ce pourrait être l'occasion d'un grand pôle d'échange sur cette ligne.

                              Car il est clair que ceux qui habitent au-delà de Rambouillet et travaillent sur St Quentin n'ont d'autre choix que de se colleter 20 mn d'mnibus de Rambouillet à St Quentin, ou de rebrousser chemin à Versailles : pas terrible dans tous les cas !

                              De même, ça fait un moment que je me demande si l'arrêt de Versailles sur ces missions ne devrait pas aussi être supprimé au profit, là encore d'un arrêt à St Quentin : reste à savoir si les voyageurs descendant/montant à Versailles ont bien pour point de chute cette ville (hors ceux qui viennent de Paris, s'entend).

                              Salut !
                              "Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"
                              J.F. Kennedy

                              Commentaire


                              • #75
                                Salut,

                                Le système de Pierre est intéressant, mais nécessite plus de moyens ... là j'ai peur que ça coince. Par contre il faudrait, pour les trains directs (voire même pour les Nogent), pas d'arrêt à Rambouillet.

                                Pour ce qui est de l'arrêt à Saint-Quentin à la place de Rambouillet pour les Nogent ou Chartres, je ne suis pas certain qu'il soit plus pertinent, car on ne perd que très peu de temps entre Versailles et Saint-Quentin. Mais c'est une idée à creuser. Pour les omnibus, pourquoi pas trois arrêts en IDF, ça ne me semble pas de trop. Par contre, remplacer Versailles - Chantiers par Saint-Quentin, c'est du domaine de l'absurde : trop de monde, trop d'importance, trop de correspondances.

                                Christophe

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X