Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[Question] Règles de compostage

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #61
    Envoyé par coco Voir le message
    Bonjour ,

    IL m'est arrivé d'oublier de composter mon billet ( c'etait du pur oubli , pas de la fraude je vous rassure ) mais l' ASCT ne m'a pas mi d'amende de 10 €

    Bonne journée
    FRanck Derrien
    Salut Franck ! Je pense que les contrôleurs mettent cette amende lorsque la personne ne se présente pas de lui-même au contrôleur !
    Dans le cas contraire, celui-ci ne la met pas ! Il m'est arrivé plusieurs fois de ne pas avoir composté mon billet, lorsque j'allais voir le contrôleur pour le lui en parler, je n'avais pas d'amende !
    8Uhr ou Arthur, présent sur Youtube Dailymotion, Flick'r !
    Le train nocture Paris Briançon a son site web

    Tchou Bye

    Commentaire


    • #62
      Envoyé par Lunon Voir le message
      J'ai déjà vu des contrôleurs mettre cette fameuse amende de 10€ pour non compostage, à croire que ça commence à se généraliser...

      Le compostage est en entré en application le 01 avril 1978... Donc ça date pas d'hier. A l'époque c'était 20 F si mes souvenirs sont encore bons.
      Бернард ВИЕУ

      Commentaire


      • #63
        Pour de bonne règle de compostage donc lorsque l'on me rappel qu'il faut composter, je signale que je déposerai mon billet dans la poubelle à engrais vert pour faire un bon compost.


        BG
        Visitez ma galerie

        Commentaire


        • #64
          Avec les divers produits chimiques pour rendre le papier thermo imprimable je ne sait pas si c'est très bon pour la nature

          Commentaire


          • #65
            Salut,

            Cette pointe d'humour me fait revenir à la mémoire une question que je m'étais souvent posée:

            Le terme habituellement appliqué hors de la SNCF est l'oblitération ou bien la validation. D'où en fait la SNCF avait sorti ce mot 'compostage'? Est-ce qu'il était déjà utilisé du temps des barrières d'accès aux quais?

            J'ai aussi noté que le mot amuse souvent les étrangers; belges ou suisses par exemple.

            Cordialement, Pierre

            Commentaire


            • #66
              D'après le Trésor de la Langue Française :

              COMPOSTER, verbe trans.
              Imprimer, marquer, perforer à l'aide d'un composteur. Composter un billet de chemin de fer (Lar. Lang. fr.).
              Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1922 « marquer avec un composteur » (Lar. univ.). Dér. du rad. de composteur*; dés. -er.
              DÉR. Compostage, subst. masc. Action de perforer au composteur. Le compostage des billets, des feuillets d'un manuscrit (Lar. Lang. fr.). []. 1re attest. 1969 (Chauss.); de composter2, suff. -age*.

              On va alors voir à composteur :

              COMPOSTEUR, subst. masc.
              A. TYPOGR. Outil formé de deux lames métalliques ajustées à angle droit, comprenant à une extrémité le talon de justification et à l'opposé le talon mobile, sur lequel le typographe assemble les caractères lors de la composition. Composteur à la française, à la flamande. Relire sa ligne dans son composteur (BALZAC, Les Illusions perdues, 1843, p. 11); assembler dans le composteur (P. ROUSSEAU, Hist. des techniques et des inventions, 1967, p. 309) :
              1. Le compositeur sort la casse du rang et la dépose sur son pupitre. Il tient dans la main gauche un composteur. C'est une petite cornière d'acier qui peut contenir quelques lignes de texte et dont il a réglé les butées d'extrémité à la longueur exacte de ses lignes ou justification. Toutes ces lignes sont ainsi de longueur rigoureusement constante. Une à une, de la main droite, il lève les lettres de la casse et les aligne dans son composteur.
              La Civilisation écrite, 1939, p. 616.
              B. IMPRIM. Appareil mécanique comprenant une série de lettres, de chiffres amovibles, que l'on utilise pour marquer, numéroter, dater, perforer des pages, des fiches, des tickets :
              2. Le procédé des bons de travail peut être simplifié par l'établissement d'une fiche composée d'une partie fixe indiquant les conditions générales de l'exécution, et d'une autre partie comportant des tickets détachables (un ticket par opération) sur lesquels la quantité du lot est marquée au composteur, lors du lancement du travail.
              R. VILLEMER, L'Organ. industr., 1947, p. 165.
              Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1672 « ouvrier imprimeur qui assemble les lettres sur la forme » (MÉNAGE, Observations sur la lang. fr., p. 335); 2. 1680 « instrument sur lequel le typographe assemble les caractères » (RICH.); 1890 « timbre humide dont on peut modifier le libellé avec des caractères mobiles » (DG). Empr. à l'ital. compositore terme de typogr. dep. av. 1643 (Lancellotti ds BATT.), propr. « compositeur » (compositeur*). Fréq. abs. littér. : 16. Bbg. HOPE 1971, p. 281.
              L'éternelle tristesse du voyage en train, cette tristesse par cœur apprise, la ligne montante ou descendante des fils électriques ou du fossé, le surgissement subit à la fenêtre d'un arbre, d'un poteau télégraphique, d'une cabane, le glissement rapide du paysage en arrière, sa reculade incessante ... (Witold Gombrowicz)

              Commentaire


              • #67
                Je n'aurai jamais pensé à ce que les mots "composteur" et "composter" sortent en fait de la terminologie de l'imprimerie! L'application à la SNCF pourrait être dûe au contexte de développement des composteurs, qui étaient peut-être fabriqués par des équipementiers de l'imprimerie...

                Selon l'éthymologie, je ne trouve pas qu'il y a une bonne raison de parler de compostage: le terme décrit se qui se passe techniquement, mais il ne fait pas référence au but de l'opération, qui est de valider le billet pour le voyage entamé, ou bien de l'oblitérer pour éviter la fraude lors de voyages à venir. Selon le point de vue.

                Cordialement, Pierre

                Commentaire


                • #68
                  Envoyé par Monplaisir Voir le message
                  Le compostage est en entré en application le 01 avril 1978... Donc ça date pas d'hier. A l'époque c'était 20 F si mes souvenirs sont encore bons.
                  Oui je sais bien, mon message allait dans le sens que cette amende était sinon très peu jamais appliquée. Depuis quelques années, de plus en plus si vous n'avez pas compotez votre billet, l'amende de 10€ n'est plus si "imaginaire" que ça.

                  Commentaire

                  Chargement...
                  X