Home | Actualité | Matériel roulant | La CEH | Infrastructures | Europe | Galeries | Forum |

MOSTAR

 

Visite de la ville de Mostar.


Mostar est véritable une perle de Bosnie. La ville se trouve dans la région de l'Herzégovine, (fédération croato-musulmane), à une centaine de kilomètres au sud de Sarajevo, à environ 40 km de la frontière croate et 50 km de la mer Adriatique. La ville date du 15ème siècle et s'est construite autour de la Neretva, dans une zone trés abrute.

Ville ottoman, elle est passée progressivement vers une culture orthodoxe au 19ème siècle, avant que la culture catholique ne s'y implante, avec l'influance austro-hongroise. Avec l'éclatement de l'empire au lendemain de la première guerre mondiale, la ville se retrouve incorporée à la Yougoslavie. La guerre des années 90 fait des ravages à Mostar. La ville (2ème ville de BiH) compte aujourd'hui près de 126 000 hbts.

Stari Most

L'histoire de Mostar à toujours tourné autour d'un pont. En effet, déjà au Moyen-Age, un pont suspendu en bois permettait le franchissement de la Neretva. L'importance de ce pont était considérable car c'était le seul sur la route Nord-Sud qui permettait de franchir le fleuve. l'endroit était donc stratégique et les populations se sont rapidement implantées autour. L'endroit est baptisé "Köprü Hisar" nom de la forteresse sur le pnt et en référence aux tours situées de part et d'autre de celui-ci. Le pont est gardé de chaque coté par des gardiens ppelés "mostari". Le nom de Mostar est né. Avec la progression du trafic, il devenait impératif de construire un nouveau pont, beaucoup plus sur. C'est Hajrudin éleve de Sinan, le plus célèbre architect Ottoman du 16ème siècle qui le dessine. D'une seule arche de presque 30 mètres, il s'élève à 21 mètres au dessus de la Neretva. Sa construction s'acheve en 1566. Deux tours encadrent le pont : Sur la rive droite, il s'agit de la tour Halebija, qui a sert de prison et de tour de garde. sur la rive gauche, la tour Tara, construite en 1676 et qui servait d'entrepot à munitions.

Après avoir survécu à de nombreux conflits au fil des siècles, le pont tombe dans la Meretva le 9 novembre 1993, sous les tirs de l'artillerie bosno-croate. Cet évenement provoque une vive émotion et du même coup un interêt médiaque pour la sanglante guerre autour de Mostar !

Avec la fin du conflit, l'UNESCO organise la reconstruction du pont. De nombreuses études et recherches ont du être menées pour permettre sa reconstruction à l'identique. La reconstruction a commencé en 1997, mais les travaux n'ont vraiment débuté qu'en juin 2002, après que les ouvriers eurent retiré du fond de la Neretva les débris provenant de la destruction de l'ouvrage d'origine. Les pierres récupérées ont été réutilisées en partie pour la construction du nouvel ouvrage. .Le vendredi 23 juillet 2004, le pont reconstruit est inauguré en la présence de nombreux chefs d'Etats et de gouvernements ! Il se veut le symbole de la reunification de la ville : Les Croates, catholiques, sont un peu plus nombreux que les musulmans et vivent sur la rive ouest de la ville, alors que les musulmans résident sur la rive est. La localité reste divisée entre les deux communautés: les musulmans et les Croates envoient leurs enfants dans des écoles différentes, regardent leurs propres chaînes de télévision et ont leur propre équipe de football

Le Pont en dos d'Ane

Une vingtaine de ponts en pierre furent construits en Bosnie Herzégovine sous l'empire Ottoman. Il en existait encore 12 jusqu'au début de la guerre en 1992. Le pont en dos d'ane fut mentionné pour la première fois au milieu du 16ème siècle (1558); Son emplacement fut jadis choisi en fonction du caractère stratégique du lieu, car situé sur une importante voie de circulation régionale. Durant les 16ème et 17ème siècles, ce pont consituait un axe de communication primordial entre le Nord et le Sud et l'Est et l'Ouest. Il contribuait également à sécuriser efficacement l'endroit en permettant le contrôle de la circulation depuis les tours du Vieux Pont ("Stari Most").

Le Pont en dos d'ane est un pont en pierre construit selon le modèle romain en arc. De forme semi-circulaire, il présente une longueur de 8,43m. pour une hauteur de 4,21m. Sa contruction traditionnelle est basée sur l'utilisation de pierres de "Tenelija" taillées à la main et assemblées par du mortier, ses parapets sont en pierre calcaire. La chaussée est également construite de manière traditionnelle, avec des seuils en pierre entre lesquels ont été introduits des galets en mortier.

 Les photos
 Bosnie : Liens du site

Copyright © 2000-2009 Trains-En-Voyage Mentions légales Dernière mise à jour : 01/06/2009