hitbtc digifinex wp super cache yobit.net yobit yobit bgogo wp super cache freewallet
flirt France - Trains En Voyage

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

flirt France

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • flirt France

    Est ce que les remplacantes des colibris pour les relations au départ de Mulhouse sont arrivées? si oui où en est leur mise au point?
    Bernard
    le photographe givré

  • #2
    Envoyé par TGVR531 Voir le message
    Est ce que les remplacantes des colibris pour les relations au départ de Mulhouse sont arrivées? si oui où en est leur mise au point?
    A ma connaissance, elles sont encore invisibles. D'après ce que j'ai lu encore récemment sur un forum germanophone, elles auraient un souci d'homologation en France auprès de l'EPSF, comme nous l'indiquait Christian il y a peu (http://www.trains-en-voyage.com/foru...tml#post278312).

    En cause, la résistance du matériel en cas de choc. C'est toujours un rien désespérant pour du matériel qui roule déjà dans au moins 3 pays voisins (Suisse, Allemagne, Italie). Il semblerait que le renforcement des normes UIC en matière de sécurité passive, qui intervient je crois cette année (la norme NF EN 15227), soit au coeur de la discussion (le matériel ayant été homologué précédemment dans les autres pays, j'imagine que la nouvelle norme ne s'appliquait pas encore).

    D'après ce qui était indiqué, un accord dérogatoire serait envisageable sur Bâle-Mulhouse (pas de PN), à 140 au lieu de 160, mais son fabricant, le suisse Stalder, souhaiterait avoir une homologation sans restrictions afin de pouvoir proposer ce matériel à l'exportation dans n'importe quel marché en France, ce qui se conçoit aisément. Il est vrai qu'en tant qu'usager, ce matériel est très agréable et de très bonne facture. Mais le dialogue entre Stadler et l'EPSF risque de faire patienter l'arrivéée des FLIRT en Alsace encore un certain temps...

    Le lien (en allemand):
    Gutachten zu Nahverkehr Bad Bentheim - Oldenzaal (NL) wird erstellt - de.etc.bahn.bahnpolitik | Google Groupes

    Commentaire


    • #3


      Est ce que le dialogue est rétabli entre stadler et l'epsf où on attend que les colibris soient grillés?
      Bernard
      le photographe givré

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par TGVR531 Voir le message


        Est ce que le dialogue est rétabli entre stadler et l'epsf où on attend que les colibris soient grillés?
        Non, d'après le dernier article de l'Alsace du 07 juin 2008, suite au dernier Comité de Ligne, cela semble même tourner à la catastrophe :

        "À partir de décembre 2008, douze nouveaux trains Flirt devraient circuler sur la Ligne Verte. Ils ont été commandés en 2004, par la SNCF et les Chemins de fer suisses (CFF). Or, l’Établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) français, créé en 2006, estime que le Flirt ne correspond pas aux normes françaises : incompatibilité avec les nouvelles rames françaises en terme de rigidité de caisse, de système de freinage, d’ouverture et de fermeture des portes… Depuis deux ans, des pourparlers sont en cours entre la Suisse et la France, mais pour l’heure, toujours pas de feu vert. Pour le fournisseur, la société Stadler, il est trop tard pour adapter les rames aux exigences françaises d’ici la fin de l’année. « Le procès d’homologation est en cours, mais il s’avère très complexe. Les discussions concernent 800 points, dont 150 nécessitent un examen approfondi », a expliqué un représentant de la SNCF. « Le Flirt viendra donc au plus tôt en 2010. Et même si, il ne roulera pas à 160 km/h, comme prévu.…»

        D’ici là, ce sera donc le vieux Colibri qui restera sur les rails. Le Flirt, décrit comme beaucoup plus confortable, roule depuis plusieurs mois dans la vallée de la Wiese et en Suisse, sans incidents. Or, Bernard Stoessel pense savoir qu’Adrien Zeller, président du conseil régional d’Alsace, a l’intention d’intervenir directement auprès du ministre des transports pour faire avancer le dossier."

        Il vaut mieux que je m'abstienne de tout commentaire sinon je sens que je vais m'emporter... Je n'arrive pas à comprendre comment ce matériel peut répondre à la fois aux normes suisses ET allemandes mais pas aux normes françaises. N'y a-t-il pas eu un semblant d'harmonisation depuis tout ce temps ?

        Commentaire


        • #5
          eh bé ça promet
          Bernard
          le photographe givré

          Commentaire


          • #6
            Salut

            "On peut sauter comme un cabri sur sa chaise en criant l'Europe, l'Europe, l'Europe"... M'enfin, ça vaut bien les magnétoscopes à Poitiers !

            A+
            Rémi
            News, dossiers, reportages sur transportrail http://transportrail.canalblog.com/

            Commentaire


            • #7
              à quelle vitesse roule les colibris?
              Bernard
              le photographe givré

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par TGVR531 Voir le message
                à quelle vitesse roule les colibris?
                140 sjmsb.
                Красная Стрела + Гимн Питера

                Quede con el tren, siga con su coche

                Métro

                No comment...

                Joyeux Noël

                Commentaire


                • #9
                  Un nouvel article (pour les germanophones) dans le Basler Zeitung (Bâle) du 06/11 confirme les derniers bruits concernant les FLIRT Alsace prévus sur Mulhouse-Bâle.
                  «Flirt» flirtet künftig auf Französisch - News Basel: Land - bazonline.ch

                  En gros, et si je ne fais pas d'erreur de traduction:
                  • Les FLIRT bi/courant commandés font face à d'insolubles problèmes d'adaptation aux normes françaises, en particulier concernant la résistance aux chocs frontaux, les attelages, le freinage, les pantographes...
                  • Stadler et les SBB ne veulent pas s'enliser dans cette voie sans issue, car ils restent très intéressés par une homologation dans la France entière, notamment pour pouvoir les engager sur CEVA (Genève/Annemasse et Haute Savoie) et dans tous les cas sur... Delle/Belfort (eux au moins sont convaincus de sa réouverture !).
                  • Un nouveau modèle spécifique FLIRT France va être développé (raisons des circulations tests actuelles en France jusqu'à la fin de l'année).
                  • Une homologation "exceptionnelle" pour le tronçon Mulhouse-Bâle, dépourvus de passages à niveau, à vitesse réduite (140) est désormais également abandonné, notamment parce l'enjeu est de faciliter l'exploitation de ces omnibus entre les TGV et les TER 200, donc en accélérant leurs marches.
                  • D'après la Schweizer Eisenbahn Revue, les rames bicourants actuellement commandées et livrées seront "helvétisées" et engagées sur des relations suisses internes. Les SBB recevront 14 rames (12 + 2 dernièrement commandées) adaptées aux normes Flirt France. Aucune échéance n'est indiquée : Stadler précise qu'il s'agira d'un processus "très long et coûteux". D'ici là, seuls les Colibris circuleront en Alsace...

                  Bon... question coordination... on essayera de faire mieux la prochaine fois! Qui sait...

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par jean-françois Voir le message
                    Un nouvel article (pour les germanophones) dans le Basler Zeitung (Bâle) du 06/11 confirme les derniers bruits concernant les FLIRT Alsace prévus sur Mulhouse-Bâle.
                    «Flirt» flirtet künftig auf Französisch - News Basel: Land - bazonline.ch

                    En gros, et si je ne fais pas d'erreur de traduction:
                    • Les FLIRT bi/courant commandés font face à d'insolubles problèmes d'adaptation aux normes françaises, en particulier concernant la résistance aux chocs frontaux, les attelages, le freinage, les pantographes...
                    • Stadler et les SBB ne veulent pas s'enliser dans cette voie sans issue, car ils restent très intéressés par une homologation dans la France entière, notamment pour pouvoir les engager sur CEVA (Genève/Annemasse et Haute Savoie) et dans tous les cas sur... Delle/Belfort (eux au moins sont convaincus de sa réouverture !).
                    • Un nouveau modèle spécifique FLIRT France va être développé (raisons des circulations tests actuelles en France jusqu'à la fin de l'année).
                    • Une homologation "exceptionnelle" pour le tronçon Mulhouse-Bâle, dépourvus de passages à niveau, à vitesse réduite (140) est désormais également abandonné, notamment parce l'enjeu est de faciliter l'exploitation de ces omnibus entre les TGV et les TER 200, donc en accélérant leurs marches.
                    • D'après la Schweizer Eisenbahn Revue, les rames bicourants actuellement commandées et livrées seront "helvétisées" et engagées sur des relations suisses internes. Les SBB recevront 14 rames (12 + 2 dernièrement commandées) adaptées aux normes Flirt France. Aucune échéance n'est indiquée : Stadler précise qu'il s'agira d'un processus "très long et coûteux". D'ici là, seuls les Colibris circuleront en Alsace...

                    Bon... question coordination... on essayera de faire mieux la prochaine fois! Qui sait...
                    Merci pour ces nouvelles. On aurait espéré mieux mais c'est comme ça ...

                    A+

                    Commentaire


                    • #11
                      en espérant que ce genre de problèmes n'arrive pas avec le matériel CEVA...

                      Commentaire


                      • #12
                        Salut

                        Non mais à part ça on vie dans un beau pays d'autistes ferroviaires. La France est spécialiste pour compliquer les choses dans tous les sens. En quoi le fonctionnement des portes du Flirt serait-il moins sécuritaire en France qu'en Suisse, en Allemagne ou en Italie ? On autorise en Suisse les trains à couper les voyageurs en deux après la sonnerie de fermeture ? Non que je sache. Quant aux normes de résistances du matériel, il faut quand même rappeler quelques vérités qui dérangent côté français : le Flirt est conçu avec un niveau de performances sans commune mesure avec ce qu'on fait en France. Côté accélération, jusqu'à 1,4 m/s² en nominal, 1,2 m/s² au premier mode dégradé. Côté freinage, 1,2 m/² en nominal. Evidemment, c'est plus proche du métro sur pneus que du ronron quotidien français, mais au moins ça marche.

                        Ce feuilleton "Le Flirt en France", comme je le disais plus haut, c'est digne des magnétoscopes japonais à Poitiers. On devrait imposer l'homologation des matériels électriques étrangers entre Mende et La Bastide, comme ça au moins, on est certain que seuls les matériels bien de chez nous pourront rouler sur notre beau territoire ! "Ah bah vous n'avez pas mis un Diesel sur votre engin ? Dommage !"

                        A+
                        Rémi
                        News, dossiers, reportages sur transportrail http://transportrail.canalblog.com/

                        Commentaire


                        • #13
                          Salut !

                          Les performances d'accélération, si bonnes soient-elles, n'ont rien à voir avec le respect des normes imposé par l'EPSF.

                          Romain

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par Noroc Voir le message
                            Salut !

                            Les performances d'accélération, si bonnes soient-elles, n'ont rien à voir avec le respect des normes imposé par l'EPSF.

                            Romain
                            Bonjour,

                            je comprends les 2 points de vue. Rémi parle évidemment des performances de freinage élevées qui, en améliorant la sécurité passive, sont censées compenser la moindre résistance au crash. D'un autre coté, quelles que soient les performances de freinage, quand le train tombe sur un véhicule coincé sur un PN en sortie de courbe, on est content d'avoir prévu des zones d'absorption d'énergie sur le véhicule ferroviaire (en dehors des problèmes de PN qui dans la cas particulier de Bâle-Mulhouse ne se posent pas, on peut aussi parler des collisions à basse vitesse dans les avant-gares qui ne sont pas si rares que ça).
                            Mais il y a tout de même une limite aux exigences. Ce soir mercredi, vers 20h30, il y avait sur France 5 (ou Arte ?) un reportage sur la sécurité ferroviaire (reportage pas très bien foutu de mon point de vue). A un moment du reportage, de soi-disants experts préconisaient l'installation de ceintures de sécurité, de coffres à bagage type "aviation" et d'issues de secours par les toitures (à utiliser en cas de voiture renversée). Heureusement qu'on en est pas là ...

                            A+
                            Dernière modification par Francis, 12 November 2008, 22h57.

                            Commentaire


                            • #15
                              C'est clair que Stadler a tendance à faire des fusées sur rail...

                              D'ailleurs, vu certaines caractéristiques techniques des futurs rames 2N de banlieue de Stadler commandées par les CFF, je sens qu'on va aussi avoir des fusées sur rail...
                              jusqu'à 6000 kW de puissance disponible à la jante (puissance max, la puissance continue étant à 4000 kW), effort au démarrage de 400 kN* (jusqu'à plus de 50 km/h).

                              *probablement de quoi faire des accélérations de 1 m/s2, vu que théoriquement, avec un train vide (296 tonnes) et un monde parfait, on arrive à 1.3 m/s2.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X